On se ménage avec l’âge…

 

coeur

Plus que jamais les quinquas ont besoin et la nécessité de reprendre une activité physique pour se maintenir ou retrouver la ligne et la forme. Les chiffres montrent qu’1 quinqua sur 3 pratique un sport alors que 10 ans (observés en 2011) auparavant seulement 1/5 était « actif ». Cette augmentation est due à la prise de conscience des quinquas sédentaires qui, en se laissant aller, savent qu’ils mettent en danger leur santé et espérance de « bonne vie ».

Mais ce pourcentage est encore bien insuffisant et tout le monde – et surtout les plus de 50 ans évidemment – devrait être concerné…

natation

 Le sport est absolument nécessaire car :
  • Il fait du bien à la santé et au moral !
  • Il diminue la pression artérielle
  • Il fait maigrir et perdre du ventre
  • Il soulage les raideurs
  • Il assouplit les articulations
  • Il renforce la musculature
  • Il prévient l’ostéoporose
  • Il est bénéfique pour le cœur
  • Il régularise le sommeil
  • Il redonne confiance en soi
  • Il contribue à la forme physique, nerveuse et psychique

Mais tous ces avantages ne doivent pas faire oublier que des précautions s’imposent avant de reprendre une activité physique car les quinquas sont confrontés à deux problèmes primordiaux :

  1. Les risques cardiaques (accident cardio-vasculaire)
  2. Les « ruptures » articulaires, osseuses (fractures, tendinites)

Les infarctus liés à la pratique sportive surviennent surtout dans la tranche d’âge 40-60 ans et quand on considère que l’entrée dans la vie de senior commence dès 40 ans…

D’où l’obligation (ou forte recommandation !) de faire un bilan cardio-vasculaire avant la reprise et régulièrement chaque année (électrocardiogramme, prise de sang pour évaluation du cholestérol, etc…) pour s’assurer que tout va bien.

Les articulations sont aussi à surveiller car elles accusent des signes de faiblesse dès 50-55 ans. Ces signes qui rappellent douloureusement l’usure naturelle du corps, sont l’arthrose, les tendinites et les fractures notamment.

Une visite chez le rhumatologue peut également être une bonne chose.

 Et bien sûr, surveiller son poids ou surpoids !

images (14)

Chaque quinqua possède évidemment un bagage génétique différent et les contrôles médicaux doivent être adaptés et plus « poussés » en fonction des antécédents (parents en surpoids, soucis cardiaques dans la famille, cholestérol, diabète, etc…) et se faire conseiller par les médecins dans le choix d’un sport. On doit tenir compte aussi des micro-traumatismes professionnels ou sportifs que l’on a pu subir, de l’hygiène de vie.

 Les sports à privilégier :
  • La marche rapide est l’activité cardio-vasculaire la plus gratifiante et sans risque car adaptable à chacun.
  • La natation quant à elle est bonne pour la fonction respiratoire mais moins pour la musculature qu’elle a tendance à ramollir (et elle ouvre l’appétit !)
  • Le vélo, à condition de ne pas chercher à aller trop vite, est un bon allié santé mais moins recommandable pour la « ligne » et apparence générale
  • Le trampoline, bon pour le renforcement, l’équilibre  et souplesse musculaire mais un peu « agressif » pour le bas du dos…
    ET SURTOUT :

muscu 50 ans

La musculation !

Le seul sport complet, équilibré, adaptable, évolutif, progressif et bénéfique pour s’assurer forme, santé, dynamisme et énergie !

yoga

Avec la gymnastique douce, le stretching, le yoga, le Qi Gong (gymnastique chinoise), Tai-Chi-Chuan, sophrologie, relaxation, méditation, visualisation et imagerie mentales, et bien d’autres méthodes, obtenez un cocktail de bien-être !

Lorenzo Lamas 184 crop

 

 Rémi Coachsenior

Laisser un commentaire