Motivé !

 

“J’avais besoin de reprendre confiance en moi, de retrouver  une allure jeune, de virer tout ce gras autour du bide, d’avoir plus de pêche, et j’ai vu la musculation comme un bon moyen d’y parvenir. J’avais vraiment envie de changer mon physique…

Et j’me suis dis, faire de la muscu à fond pendant 2 ans pour avoir un physique de « rêve », et ça jusqu’à ses 60, 70 ans, ben merde alors, c’est un putain d’investissement.

Puis voilà, je me suis dit qu’avant j’adorais faire du sport, que j’étais pas mal foutu finalement, mais que j’avais arrêté tout ça, mariage, famille, gosses, carrière, maison, et ça m’a un peu ramené à cette époque là… Et j’ai pris une grosse claque !

Des décennies sont passées, je me suis relâché, limite loque, du mal à respirer, à bouger quoi, du gras en stock, fallait bien faire quelque chose… Le miroir est sans appel et le constat alarmant.  Et pas envie que ma maison principale soit l’hôpital du coin.

Mais bref, savoir la motivation des autres ne va pas te motiver plus pour autant. Et se plaindre ça sert à rien, tout ça est de notre faute au fond…

Voilà ce que tu vas faire : tu prends une feuille et un stylo. Sur cette feuille, tu vas noter toutes les idées qui te passent par la tête au sujet de la motivation : pourquoi je veux faire ceci ou cela ? Et surtout pourquoi hein, pas comment.  Vraiment tout.

Une fois que c’est fait, tu regroupes toute tes idées pour en former une principale : ton vrai but. Ça doit être totalement honnête, tu peux le garder pour toi.

A chaque séance de musculation, tu repenseras à ton but et tu te diras : « Ah oui, je le fais pour ça, bon et bien c’est parfait ».

Ce but doit être fort, et pour ce faire très clair et personnel. Plus ça sera précis, plus il te motivera.

Ensuite, tu dois apprendre à ne plus te trouver d’excuse. Tu dis vouloir perdre des kilos, il y n’y a pas que la musculation pour ça mais je pars du principe que tu veux commencer ou recommencer la muscu.
Si tu dois faire ta séance de musculation tel jour, TU LA FAIS. Aucune excuse possible, ne cherche même pas à réfléchir, tu le fais c’est tout, point barre. Il va falloir que tu te disciplines. Si c’est vraiment important à tes yeux, le jour où tu la rateras (ou pas possibilité de la rattraper), tu devrais avoir des regrets.

Le but, c’est de créer une habitude. Tu crois que ceux qui vont courir chaque matin se disent au réveil « Est-ce que je vais courir ? » ? Peut-être au début, mais à force la question ne se pose même plus, car c’est automatique. Là c’est pareil, le matin tu te douches, à midi tu manges, et le soir tu fais ta musculation. Ça doit entrer dans ton mode de vie, faire partie intégrante de ta nouvelle vie.

Imagine toi aussi dans un an, le corps que tu voudrais avoir, ce que ça t’apporterait en terme d’expériences, d’allure, de santé et de leadership dans la société. Un super quinqua, un modèle, une fierté…

VISUALISE ce que tu vas devenir, aie de toi l’image la plus positive possible. Imagine-toi avec déjà la réussite, l’atteinte de ton objectif, tout ce que ce changement t’a apporté.

N’écoute pas les autres, sauf si ce sont des commentaires positifs. Si tu dis que tu fais 6 h de muscu par semaine depuis un mois et qu’on te répond : « Ah bon ? Ça se voit pas ! » ou « Ça sert à rien, t’es trop vieux, laisse tomber », ignore tout simplement l’avis de ces feignants incapables de se prendre en main, t’as pas besoin de l’approbation des autres, tu sais que le changement est en route, tu sais que tu vas réussir… et être différent de tous ces gros tas décérébrés qui te cassent sans cesse.

Essaie aussi d’y aller par petit pas. Par exemple pour la perte de poids : fixe-toi de perdre 3 puis 5 kilos. Il faut que tu franchisses des étapes, et pense à CÉLÉBRER chacune de tes futures petites victoires. Sois fier de toi, même si c’est « rien » pour les autres. Tu as réussi à faire 20 pompes alors que tu n’en faisais que 10 au début ? C’est super ! On s’en fout que X ou Y en fasse 50 de plus, tu as progressé, c’est le chemin qu’on a parcouru qui est important.

Donc voilà, note-toi une succession de petits pas (objectifs) à réaliser, et ça vaut pour tous les domaines de ta vie.

Ici ça sera perdre 5 kilos, ne plus grignoter entre les repas, mieux dormir etc… Là ce sera réussir sa vie sociale, professionnelle, se lever plus tôt pour méditer ou faire du yoga etc… Même des objectifs par semaine : « Je n’ai raté aucune séance de musculation cette semaine ». Et hop, tu le célèbres, tu te félicites, tu le dis à tes parents, ta femme, ton meilleur ami, je sais pas, ils s’en foutent mais c’est pas grave, tu dois en garder un souvenir positif ! Et tu feras partie des gagnants.

Ne pas « trop » en faire, ce que je veux dire par là, c’est qu’il vaut mieux réaliser un petit pas tout les jours, une petite répétition par ci, 500 gr de plus par là. Commence doucement si besoin. Ton corps s’est ramolli, faut le réveiller. Si on vise trop haut d’entrée, on abandonne direct, et faut jamais abandonner.

Parce que la route est longue, mais si tu sais où tu vas, alors tu y arriveras… T’es plus lâché à bord d’un bateau sans gouvernail.

Aussi, fais-toi un cahier de progression, voir plusieurs ! Tu notes tout, ton poids, tes perfs (c’est toujours utile pour savoir combien tu dois battre de toute façon) etc… Pourquoi ? Quand tu auras une baisse de motivation, il te suffira de voir tout les progrès que tu as fais pour avoir une putain de hausse d’un coup. Je t’assure que c’est super efficace.

Dernier point : le sport c’est de mieux en mieux. Au début tu galères, puis une fois que tu deviens meilleur, tu commences à vraiment y prendre du plaisir. Ça vaut pour l’entrainement en général mais aussi pour une séance !
Par exemple, je commence ma séance un peu fatigué, pas trop trop motivé. Une fois l’échauffement passé et le premier exo terminé, là je suis chaud et plus possible que je m’arrête en si bon chemin.

Certains jours ça sera dur de s’y mettre, mais comme je te l’ai dis : réfléchis pas, agis. Ça sert à rien de réfléchir, tu le fais, point final. Ecris-le en gros et imprime-le si tu veux. Vraiment je t’assure, tu te l’écris pour le graver dans ta tête.

Et durant tes séances « Turn your brain off » (« Fais le vide »). Tu penses pas à ton futur repas, ta femme, ton gamin insolent, tes emmerdes, tes dettes, les monstruosités du monde, ta dernière facture, le prochain film qui sort au ciné ou ta bagnole en panne. Toutes tes pensées sont concentrées sur TA SÉANCE. Ton TOI futur, tu peux te visualiser dans 1 an pendant ta séance par exemple. Bref, tu oublies tout ce qui n’est pas en rapport avec ta séance. Suis ton rêve, ton rêve te guide. Et se rappeler qu’il n’est jamais trop tard pour être ce qu’on aurait pu être”

    Une succession de petit pas c’est quoi ? Une grande avancée.
Un long voyage mais une belle destination !

 “Quinqua anonyme”

Ta réussite est en marche !

v rocky 2

N'abandonne jamais !

 

 

Laisser un commentaire