Les 4 conditions pour une reprise en main durable

reeves 2

Vous êtes gonflés à bloc pour reprendre une activité physique, perdre du poids, tonifier votre musculature et retrouver la forme.

Pour ne pas abandonner en route, rattrapé par l’impatience (« c’est trop long »), les pensées négatives (« c’est trop dur ») ou autres blocages psychologiques (« à quoi bon »), il convient d’adopter certaines conditions pour tenir bon sur la durée :

       1.  Fixez-vous un maximum de 3 activités sportives
PlaisirActivite

Bien sûr, la musculation et un ou deux sports « aérobiques » (jogging ou/et marche). Ainsi, il n’y aura pas de dispersion et les objectifs seront plus aisément atteignables, tout en respectant les capacités physiques de chacun et augmentant les aptitudes à l’effort sans danger. Le fait d’associer une activité aérobique pour le cardio et la perte de poids, la musculation pour la découpe et la vigueur musculaire et le stretching (étirements) pour la souplesse du corps vous apportera le bien-être et l’équilibre nécessaire pour progresser sans souci.

       2.  Forgez-vous de bonnes habitudes
bonne habitude 2

Une fois le matériel de base acquis (une paire d’haltères + quelques accessoires), vous êtes prêts à commencer votre transformation. Mais il faut avant de se lancer, avoir des objectifs « raisonnables » et progresser par étapes, ne pas se mettre une barre trop haute qui pourrait démoraliser, freiner voire stopper vos progrès. Il s’agit de développer l’habitude de s’entraîner régulièrement avec 2 séances de musculation adaptées (1-1h15) et 2 séances  de cardio training modérées (30′) chaque semaine. Une fois ce rythme ancré, il devient une habitude « passive » (sans contraintes). Et vous pourrez peu à peu augmenter la fréquence d’entraînement conjointement à votre confiance.

       3.  Choisissez de vous entraîner chez vous
Muscle-Mass-with-Age

Faire de la musculation à la maison, avec son matériel, son espace, ses repères est la meilleure façon de se sentir bien et « maîtriser » son évolution. Les sources de stress causées par le training en salle n’ont pas lieu d’être puisqu’il n’y a pas de trajets, de promiscuité, d’attente aux appareils, de regards dénigrants ou de portes fermées les jours fériés. De plus, pouvoir établir ses propres horaires vous investira et vous plongera totalement dans votre activité. Il faudra veiller néanmoins à ne pas perturber le sommeil, important pour la récupération et la « remise à niveau » hormonal, par une séance trop rapprochée du coucher.

       4.  Utilisez la visualisation
visualisation_creative_attraction

L’imagerie mentale, ou visualisation, est sans doute la technique d’entraînement mental la plus répandue chez les athlètes qui prévisualisent les mouvements qu’ils vont produire en compétition ou en recherche de performance. La visualisation est en fait une simulation d’actions réelles dont on affine les « images » par le mental. Sans être un sportif de haut niveau, vous pouvez vous servir de cette technique quand l’envie de bouger faiblit. Il s’agit de ressentir les bienfaits sur votre corps et votre inconscient en imaginant dans sa tête les effets d’une séance de sport (sensation de chaleur, de détente et de légèreté). Se mettre dans ces conditions aident à franchir les caps de « moins bien ».

 

Mettez-vous en condition de ne pas abandonner, de ne pas dévier de vos objectifs, de vous lancer le défi de   changer…

Et de gagner !

n'abandonne jamais !

‘N’abandonne jamais »

 

Rémi Coachsenior

Laisser un commentaire